Chère Fatos, Je signe, volontiers, la pétition en faveur des deux académiciens en grève de faim. Et je soutiens l’action de ceux qui luttent à leurs côtés. Chère Fatos, je vous envois mes amitiés et ma fidélité à toi et à la mémoire de Yilmaz.

Advertisements